Sciatique.info

Sciatique.info -

La névralgie

La névralgie est due à l’irritation d’un nerf. Elle est causée par une déformation structurale du nerf. Ce phénomène peut être produit par un déséquilibre ionique, une hypersensibilité, par des courts-circuits entre les fibres nerveuses ou encore un problème cérébral.

Quels sont les symptômes évoquant une névralgie ?

En général, une névralgie est caractérisée par une douleur radiculaire (suivant un trajet défini), à type de brûlure, parfois lancinante, mais peut également être tout simplement gênante au niveau d’une partie du corps. L’intensité de cette douleur est variable, sur l’E.V.A (échelle visuelle analogique), elle peut aller de 1 à 10. Elle est déclenchée spontanément et elle peut être intermittente ou permanente selon le cas. La douleur peut être associée à des fourmillements, d’engourdissement et parfois même du gonflement du territoire concerné.

La névralgie peut être associée à un symptôme lié directement à l’organe touché. (Comme un écoulement nasal pour le nez, une douleur sternale pour la névralgie inter costale…). Elle peut également être accompagnée d’une pseudoparalysie témoignant surement l’intensité de la douleur.

Le plus fréquemment, on rencontre de bas en haut, la cruralgie touchant le nerf crural, la douleur part du pli de l’aine, s’irradie au-devant de la cuisse et s’arrête au niveau du genou. Ensuite, la sciatalgie touchant le nerf sciatique. La douleur part généralement des lombes, mais le trajet dépend des nerfs respectifs. La névralgie intercostale, touchant les nerfs intercostaux, elle provoque une douleur partant du dos, à sa racine, et se termine au niveau du sternum. Puis, la névralgie cervico-brachiale, touchant les nerfs cervicaux, la douleur part du cou, s’irradie à l’épaule et se termine au bras. Et enfin, la névralgie faciale, touchant le nerf trijumeau. La douleur s’étend au visage, associée à un larmoiement ou un écoulement nasal ou une hypersalivation.

Quels sont les types de la douleur au cours d’une névralgie ?

On définit la douleur de la névralgie selon ses caractéristiques. Elle est dite complète lorsqu’elle suit un trajet nerveux bien défini depuis son origine à sa terminaison. La douleur est dite incomplète lorsqu’elle s’arrête en trajet. Lorsque la douleur ne débute pas à l’origine du nerf, mais se termine à sa terminaison, elle est dite suspendue et complète. Et lorsqu’elle débute en aval de sa racine et se termine en amont de sa terminaison, la douleur est dite suspendue et incomplète.
Comment traiter la névralgie ?

Le traitement de la névralgie doit tenir compte de plusieurs paramètres : la cause, le type et l’intensité de la douleur, le terrain du sujet. Ce traitement peut être médical ou bien chirurgical. En premier lieu, il faut supprimer la douleur en utilisant des médicaments antalgiques. D’habitude, ce sont les antidépresseurs et antiépileptiques qui peuvent réduire la douleur. On peut aussi faire des infiltrations de corticoïde au niveau de la zone nerveuse qui est comprimée.

 

On peut également utiliser des traitements homéopathiques pour apaiser la douleur (par exemple : les granules de Belladonna, les granules de Ranunculus Bulbosus, les granules de Chamomilla…)

Des techniques de kinésithérapie peuvent apporter leur contribution de façon importante dans le soulagement de la douleur au cours de la névralgie.

La chirurgie peut être envisagée en fonction des cas. L’objectif étant de décomprimer le nerf concerné

Mot-Clé : ,